édito
Chères clientes, chers clients,
Deux mille trois ne s'inscrivant pas dans la lignée des grands millésimes je ne ferais pas allusion aux clôtures d'exercice et autres bilans.
Demeurons cependant optimistes pour la prochaine année, ne dit-on pas une année bonne et l'autre non? D'autant que le prochain millésime, aux dires
des experts semble bien se présenter, les ingrédients nécessaires sont là, la quantité et la qualité sont également au rendez-vous. En bref tout y est... Enfin !!!
Le présent numéro vous informe des nouvelles dispositions destinées à améliorer notre service hot line, et vous rappelle le principe et l'intérêt du portail Club Clipper.
La version 4 s'installe chez les nouveaux acquéreurs du logiciel. Les petites imperfections de jeunesse ont quasiment disparu. De ce fait nous serons en mesure de débuter sereinement la migration en Janvier 2004. Les états spécifiques en version 4 bénéficient de nouveaux outils forts intéressants.
Le prochain numéro sera quasi-
-ment consacré à la migration, nous avons rédigé un document à cet effet, qui saura vous convaincre, j'espère, du bien fondé de notre démarche.
Je viens au nom de tous les collaborateurs de Clip Industrie vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année, à vous et à tous vos proches. Joyeux Noël à tous.
Jean-Luc Batel
Décembre 2003
Le nombre d'adhérents inscrits à ce jour dépasse les 100 entreprises, cette première étape certes encourageante, est cependant insuffisante pour permettre de démarrer la phase active dont nous rappelons l'objectif, le concept et le but final que nous visions en déployant
ce portail.
Notre horizon est de mettre à disposition de l'acheteur d'un donneur d'ordres, une sélection
de sociétés, classées par régions, par métiers et créer ainsi un salon virtuel. Dans ce salon l'allée A serait destinée aux mécaniciens, la B aux tôliers, la C aux chaudronniers, la D aux fabricants... L'idée de ce portail est née naturellement de l'observation du formidable outil de communication que nous offre Internet, pour permettre d'augmenter la surface de sa vitrine.
La renommée, le réseau de relations, les salons professionnels (de plus en plus tristes) sont
à quelque chose près les seuls autres vecteurs dont on dispose pour diffuser la bonne parole. Pourquoi devoir se priver d'un moyen supplémentaire ? Il recèle peut être ce qui vous fait défaut aujourd'hui pour atteindre une meilleure rentabilité.
Au travers de notre observation nous constatons qu'un nombre important de nos clients travaillent pour des donneurs d'ordres parfois très éloignés de leur territoire. A l'opposé
vous avez probablement à portée de main des clients que vous ignorez, et que vous risquez de ne jamais connaître.
INSCRIVEZ VOUS !!! TAPEZ www.clubclipper.com et laissez vous guider
Suite page 2
édité par
Aix en Provence - Angers - Lyon - Metz - Paris - Toulouse - Valence