édito
Chères clientes, chers clients,
Ce numéro est consacré en grande partie à la communication destinée aux entreprises indus-
-trielles, et au témoignage de l'expérience de certains d'entre vous.
La mise en place de la perma-
-nence d'un formateur au support Hot Line semble être appréciée, nous allons donc poursuivre dans cette voie.
Ne vous privez pas de nous faire part de vos idées et suggestions, si vous pensez
que nous pouvons améliorer notre service au travers ce genre d'initiative. Plusieurs bonnes idées sont toujours les bienvenues et dans plusieurs têtes, c'est plus facile.
Merci d'avance.
D'autre part je vous invite à nous solliciter pour réaliser et insérer un reportage ou une publicité sur votre activité (c'est gratuit). Vous avez sûrement quelque chose à proposer aux clients
de CLIPPER.
Jean-Luc Batel
Février 2004
SPÉCIAL COMMUNICATION
Depuis de nombreux mois j'avais sur le bout des lèvres envie de vous parler de communication appliquée aux entreprises de la taille et du secteur des clients de Clip industrie.
Pourquoi cette retenue ? Certainement la crainte de paraître ennuyeux en évoquant mon expérience ou, le risque de servir la concurrence en apportant sur un plateau des informations, que j'ai la faiblesse d'imaginer intéressantes;
Pourquoi cette envie ? Simplement le souhait de faire partager à des entreprises similaires mon expérience à propos de l'impact de la communication dans l'évolution de Clip industrie. Nous avons d'autre part quelques témoignages éloquents, l'un d'entre eux me semble tellement probant que je ne pouvais pas faire autrement que de vous en faire part. Le fil conducteur de ce modeste travail est de démystifier la communication, dont on ne mesure que trop rarement l'importance et l'apport qu'elle génère (pas uniquement des €uros). Les points suivants font partie des questions que l'on se pose souvent avant d'entreprendre une démarche de communication.
Rester dans l'ombre ou se montrer en pleine lumière ? Même si la communication n'est pas une science innée, on a généralement tout à gagner à se montrer si l'on veut développer son activité. Il existe pour ce genre d'exercice des hommes de l'art capables de percevoir
la situation, de l'analyser, et de l'exprimer en vecteurs appropriés. Un travail de journalisme
en quelque sorte.
Ses atouts peuvent-être repris par les concurrents ? Le raffinement et le respect,
sont les frères de la discrétion. Ces vertus qui distinguent l'homme de qualité, peuvent s'avérer préjudiciables lorsqu'elles conduisent à un comportement timoré, allant jusqu'à estomper les points forts de son entreprise. Mettre en évidence ses atouts, ne signifie pas pour autant tout dévoiler (stratégie de la mini jupe). Un message subtil sert son objectif sans pour autant renseigner la concurrence. Le risque d'informer un tant soit peu celle-ci, si toutefois elle n'est déjà au fait de vos intentions, est amplement compensé par le dynamisme induit dans la communication. Il ne faut pas hésiter à utiliser l'énergie qui sommeille en nous et l'exprimer pour se démarquer face à la dite concurrence. Cette dernière n'est elle pas un excellent stimulant ?
Sortir du nombre La présence sur les salons professionnels est souvent le seul événement où l'on ose se montrer, avec souvent de minces espoirs de concrétiser quelque chose...
Il faut se montrer autrement, se montrer en mettant le maximum de chances de son coté et l'aide d'un professionnel peut faciliter cette approche (Avec l'age on a plus de chance d'attirer l'œil en portant un tailleur, ou un costume bien taillé, plutôt qu'un maillot de bain).
Ces différentes réflexions doivent conduire à la mise en place d'un plan de communication.
Cela signifie définir un axe aux ambitions mesurées et planifiées permettant de se projeter
pour accompagner la croissance de son entreprise, et ce de manière structurée. Étonnament, la communication est souvent laissée pour compte, alors que l'évolution est en général assez bien planifiée, en terme de moyen humain, matériel, et financier.
Jean-Luc BATEL
édité par
Aix en Provence - Angers - Lyon - Metz - Paris - Toulouse - Valence