édito
Chères clientes, chers clients,
Le printemps est la saison propice, aux bonnes résolutions, du genre grands nettoyages. Parmi les rubriques développées dans ce numéro l'une d'entre elles concerne le retard de règlement de nos factures.
Quelques chiffres concernant Clip Industrie au plan financier
et humain, ainsi que nos objectifs pour 2004 salueront l'arrivée du printemps et de ses hirondelles.
Parmi les nouveautés, le logiciel de création de vos modes opératoires est disponible,
cette fonctionnalité est largement développée dans ce numéro.
Un nouveau module de formation est dorénavant à votre dispo-
-sition, il concerne le monde Internet, son contenu vous permettra une bonne maîtrise
de ce nouvel outil.
Le parrainage donne déjà
de bons résultats. Afin d'être plus attractif vous trouverez
en annexe une carte qu'il vous suffit de renseigner et si l'affaire se concrétise nous aurons plaisir à minorer votre facture pour la prochaine année de maintenance de 50 %. Soyez assurés que nous apporterons tous nos meilleurs soins pour satisfaire vos filleuls. Merci d'avance de contribuer à faire grossir le nombre d'utilisateurs de CLIPPER.
Jean-Luc Batel
Mars 2004
MAUVAIS PAYEURS !!! Les bons payent pour les mauvais.
L'analyse des règlements de nos factures n'est pas brillante. Les chiffres sont éloquents 78 % des factures émises par Clip Industrie sont réglées avec un retard de 48 jours en moyenne. Les bons conseils de notre banquier nous avaient convaincu de confier à un organisme d'affacturage l'encaissement et le suivi de nos règlements. Ce choix à priori séduisant s'avère inefficace à la vue des chiffres.
Les problèmes de règlement récurrents compliquent le quotidien, et détériorent les relations, dès lors que pour obtenir le règlement de son travail, il est nécessaire de relancer de nombreuses fois, voire de menacer le créancier. Des soucis de trésorerie tout le monde est passé par là, nous y compris, et nous avons toujours ouvert la porte, pour trouver la solution permettant d'étaler les règlements, et il en sera toujours de même.
Au demeurant le nombre de factures non réglées (d'un montant relativement faible), entraîne un suivi que personne ne souhaite subir (ne faisons pas aux autres ce que l'on ne voudrait pas que l'on nous fasse). Nos prix n'ont quasiment jamais augmenté, ajoutons l'inflation qui
est passée par là...
Pour nous permettre de conserver cette politique tarifaire, et assurer des relations agréables nous allons donc modifier nos conditions de règlement.
Notre activité a sensiblement évolué ces dernières années, jadis nous fournissions le matériel, nous pouvions donc jouer un tant soit peu sur le crédit fournisseur. Aujourd'hui la part matériel ne représente pas 1% de notre chiffre d'affaires, le reste étant de la formation de démarrage, et d'accompagnement, ainsi que de la maintenance. Les difficultés que nous rencontrons sont de deux ordres, le premier concerne la formation, le second la maintenance.
Formation : Dans la majeure partie des cas la formation est prise en compte par les orga-
-nismes collecteurs. Outre la formation à dispenser, il nous incombe d'accomplir la convention de formation permettant de recevoir notre dû. Dorénavant les prestations de formation d'accompagnement seront réglées à la commande, par chèque ou par traite à 30 jours, si
nous devons cependant facturer l'organisme collecteur, nous nous en chargerons, et vous adresserons par chèque le montant de votre règlement initial le jour même, avec le double
du règlement de l'organisme.
Maintenance : La maintenance est payable
à 30 jours, nous vous adresserons dorénavant avec la facture une traite à 60 jours pour ne pas perturber votre trésorerie, ayez la gentillesse de la retourner à réception.
Vous subissez peut-être de votre côté les mêmes désagréments vous comprendrez
donc aisément notre situation.
NB : Les conditions de règlement du logiciel
et de la maintenance s'effectuent dorénavant par traite à 30 jours à l'installation.
édité par
Aix en Provence - Angers - Lyon - Metz - Paris - Toulouse - Valence