La gestion des métiers de traitement de surface avec Helios ERP

 

Le point de vue du client : 

Didier Marchandise Directeur Général société CHATAL (www.chatal.com/

Vous avez misé sur le développement de votre activité traitement de surface, c’est un plus stratégique sur vos concurrents ? Le métier historique de Chatal est effectivement l’usinage mais, dès 2006, l’entreprise a su investir dans le secteur des traitements de surfaces pour mieux maîtriser les temps de cycle et proposer de la prestation complète. Depuis, en 2013, nous avons créé un nouveau site de traitements de surfaces pour répondre aux besoins d’augmentation de la demande de nos clients et partenaires. Cette capacité est effectivement un élément important dans notre stratégie commerciale.  

A ce sujet, vous avez été sollicité sur la mise au point du nouveau module traitement de surface d’Helios ERP ? Nous contribuons activement au développement de ce module TS d’Helios ERP pour en faire un véritable outil opérationnel et qu’il apporte en termes d’organisation industrielle une vision claire des besoins de nos clients, sachant que la plupart d’entre eux sont également équipés d’Helios ERP. Nous attendons beaucoup de la gestion de l’information croisée avec nos clients et partenaires.

 

LES ENJEUX

- Comment gérer efficacement un volume conséquent de données en un minimum de temps ?

- Comment être réactif face aux aléas et anticiper sur un horizon moyen, long terme ?

- Comment optimiser ses taux de service ?

- Comment mesurer finement les coûts de production ?

Traitement de surface

Le métier de traitement de surface exige une gestion très différente des autres métiers de l’industrie. Il est soumis à des contraintes écologiques, administratives, législatives, de traçabilité, etc. qui en font un métier difficilement modélisable. Certains industriels n’hésitent pas à utiliser le mot de « nébuleuse » tant il est difficile de mesurer et maîtriser l’activité. En effet, donner un cycle à un client est laborieux, mesurer les coûts de production est difficile et surtout il faut fournir un volume conséquent de données en un minimum de temps tout en ayant une traçabilité parfaite !

Partant de ce constat nous nous sommes posés la question suivante : comment intégrer les fonctionnalités complexes du traitement de surface dans un ERP gérant l’activité industrielle plus « classique » ? Ainsi, grâce à la coopération de trois sociétés clientes et un consultant spécialisés dans le traitement de surface, nous sommes arrivés à modéliser intégralement cette activité pour l’intégrer totalement dans un flux normal d’une entreprise industrielle. Nous pouvons ainsi traiter tous types de gammes : hors traitement de surface, mixtes (opération de mécanique et de traitement de surface) ou entièrement de traitement de surface.

Dorénavant, Helios ERP, permettra aux entreprises de traitement de surface d’accéder à un ensemble d’outils puissants : EDI, PIC, PDP, CBN, CHARGE, etc. - de maximiser les OTDs (calcul de cycles fiables, respect des normes qualité)

- de maîtriser les coûts de revient

- de bénéficier des mécanismes et automatismes d’EDI pour amoindrir les tâches administratives

- de mesurer une rentabilité par ligne de production ou procédé

- d’avoir une visibilité sur le court, moyen et long terme et d’anticiper l’avenir grâce aux outils PIC et PDP

- de mesurer efficacement la charge de votre appareil de production

- de gagner des parts de marché

                                                                               Thierry Lacoste - Responsable ventes Helios ERP  

pdfVersion PDF