Solutions MES : des innovations au service des fabricants de métaux

Fabiani Juillet 2019
Tags

La technologie est un facteur important qui permet de juger de la capacité des entreprises à être compétitive. Les grandes entreprises ont les moyens financiers et les ressources de suivre les dernières technologies émergentes, voire de les tester rapidement, ce qui accroît la pression sur les plus petites sociétés qui ne peuvent pas se permettre le coût ou le risque d’une innovation non éprouvée. Mais les petites entreprises sont souvent plus réactives et plus agiles pour déployer des nouvelles idées, dès lors qu’elles ont montré la preuve de leur efficacité chez leurs plus gros concurrents, et que le coût d’accessibilité diminue. Il incombe donc aux petites et moyennes entreprises de garder un œil sur les technologies qui sont en cours de déploiement et d’adoption chez les gros acteurs, afin de pouvoir rester dans la course.

Cette série d’articles de blog a pour objectif de présenter les principales technologies qui prennent de l’importance dans le marché hautement concurrentiel de l’industrie des métaux. Le premier article de la série sur les fabricants de métaux introduisait le sujet tandis que les 5 suivants feront un focus sur les technologies suivantes : Manufacturing Execution Systems (cet article), les avancées de la CFAO, la boucle numérique (Digital Thread), la fabrication additive et la gestion du système qualité.

La production reste au cœur des enjeux des industries de la fabrication de métaux, avant la gestion de la relation client, la distribution, ou même les questions liées à la Supply Chain. C’est pour cette raison que le principal retour sur investissement provient habituellement d’une visibilité accrue et d’un meilleur contrôle des opérations de production, à travers notamment une utilisation plus efficace et/ou une extension des solutions MES.

Qu’est-ce qu’une solution MES ?

Le terme MES (Manufacturing Execution Systems) est normalement utilisé pour définir le système d’information de l’atelier. Les solutions MES peuvent se définir par les 3 applications suivantes : collecte de données, ordonnancement et qualité, en plus des fonctionnalités de gestion et de transfert/communication de données.

Quelles utilisations sont faites par les grandes entreprises des solutions MES ?

Les gros fabricants dans le domaine de la fabrication des métaux ont commencé à mettre des capteurs IOT (Internet des Objets) et autres modules un peu partout dans l’atelier, afin d’augmenter la capacité de leur MES en termes de visibilité et de contrôle. Combiné à des systèmes d’analyse, de planification avancée, et un ordonnancement plus poussé, la valeur des données ainsi collectée dans l’atelier s’en trouve démultipliée.

Grâce à cette visibilité, l’ordonnancement et l’allocation des ressources sont plus précis et réactifs. Si un arrêt non planifié ou une nouvelle tâche prioritaire doivent être pris en compte dans une gamme, l’ordonnancement peut être ajusté rapidement afin d’optimiser la production et d’assurer un respect des temps prévus. Une utilisation plus efficace des ressources permet également de baisser les coûts de revient et d’augmenter les cadences.

Grandes entreprises solutions MES

Une gestion de la qualité sous forme d’applications de contrôle des processus grâce à des statistiques en temps réel est aujourd’hui assez fréquente dans les ateliers de fabrication. Les capteurs additionnels augmentent les capacités de ces systèmes de surveillance de la qualité, leur permettant ainsi de prendre en compte plus de paramètres, de manière plus précise. Ces capteurs fournissent des données régulières permettant d’analyser et de contrôler les programmes en cours, ce qui améliore la qualité des produits. Les pièces défectueuses sont également moins nombreuses grâce à une identification quasi immédiate et la mise en place plus rapide de correctifs.

Comment une PME peut-elle tirer parti d’une solution MES ?

L’ajout de capteurs IOT, la mise en place d’un ordonnancement plus poussé et d’un système de contrôle de la qualité permet d’ajouter une brique complémentaire de visibilité et de contrôle aux opérations dans l’usine, augmentant ainsi la réactivité et l’agilité tout en optimisant l’utilisation des ressources disponibles, réduisant les coûts et améliorant le service clients.

Un bon moyen de démarrer est d’utiliser pleinement les fonctions de surveillance et de contrôle des systèmes SCADA et des machines à commande numérique déjà en place dans vos usines. Si vous n’en possédez pas, commencez par vérifier si les fournisseurs de vos équipements actuels proposent des commandes numériques qui peuvent être rajoutées a posteriori. Ou bien recherchez des fournisseurs de solutions tierces qui proposent des modules et systèmes connectés qui permettent de reporter la production, de traquer les temps d’arrêt, de calculer le TRG (Taux de Rendement Global) et de renforcer la précision de l’ordonnancement en se basant sur le statut en temps réel. Les données obtenues à partir de ces modules peuvent être utilisées par l’ERP pour des analyses stratégiques portant sur la maintenance prédictive, la planification avancée et l’amélioration continue des processus. Certains de ces modules tiers sont prévus pour se connecter aux équipements les plus anciens non pourvus de contrôle numérique.

Comment l’ERP peut-il accompagner la mise en place d’une solution MES ?

Les éditeurs d’ERP continuent d’étendre le périmètre fonctionnel de leur solution, en renforçant les capacités de suivi des opérations dans l’atelier, grâce à de l’ordonnancement plus poussé, un suivi de la qualité et une capacité à récupérer toujours plus de données, quitte à empiéter sur le périmètre du MES. Que votre choix se porte sur les fonctionnalités étendues de votre ERP pour l’atelier, ou sur l’implémentation d’une solution MES séparée, il est important que ces systèmes soient étroitement intégrés afin que toutes les données soient partagées, et que les priorités, plannings et rapports d'activités soient synchronisés afin de tirer un bénéfice maximum.

Découvrir les autres articles de la série sur le secteur de la fabrication des métaux :

  1. Introduction sur l’impact des nouvelles technologies sur les fabricants de métaux
  2. Solutions MES : des innovations au service des fabricants de métaux
  3. CAO/FAO : des innovations au profit de l’industrie des métaux
  4. Comment une PME peut-elle bénéficier des capacités de la fabrication numérique ?
  5. A venir
  6. A venir